CfP/ AaC

Call for Papers
Student Conference:
Redefining the Nation
Ethnicity and Nationhood in Communist and Post-Communist Societies
Department of Political Science, University of Bucharest
May 18-19, 2012
Deadline for submitting the abstract: March 30, 2012

The process of continuous definition and institutionalisation of the concept of nation is an important dimension of political and social realities throughout the world. The phenomenon of nation-building permeates multiple areas of politics and everyday life, acquiring diverse forms. Laboratories for numerous nation-building projects across time, post-communist societies can be said to offer a privileged position for observing this protean nature of nationalism.

Far from losing its significance, nationalism in Central and Eastern Europe, the Balkans, the Caucasus and Central Asia adjusted itself to changing circumstances, political regimes and social orders. Arguably incommensurable, the nation-building strategies and manifestations of nationalism specific to the communist and post-communist periods respectively are strongly connected through a burgeoning “nation-talk”, i.e. the permanent usage of nation and ethnicity as key categories of social and political practices.

The student conference organized by the Department of Political Science, University of Bucharest, in collaboration with Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne, Université Libre de Bruxelles (CEVIPOL), and the Institute for the Investigation of Communist Crimes and the Memory of the Romanian Exile (Bucharest), is an invitation to reflect upon the changing nature of nationalism in communist and post-communist societies. The last decades have brought forth a wide range of mutations from and denials of the traditional nation-state-centred nationalism, which in the view of Ernest Gellner sought the congruence of cultural and political boundaries. The different transborder and substate models of nationalism or the long-distance nationalism (Benedict Anderson) facilitated by new communication technologies can be seen as indications of these developments.

We welcome theoretical or empirical papers addressing the following or related topics:

  • communism and nation-building;
  • nationalism and transition to democracy;
  • memories of past conflict and the politics of reconciliation;
  • nationhood and ethnicity in everyday life;
  • ethnicised aggression and aggressive ethnicity;
  • ethnopolitical settlements, relationship between majorities and minorities;
  • transborder nation-building;
  • long-distance nationalism, migration and diasporas;
  • regional identities and substate nation-building;
  • border identities;
  • racism, xenophobia;
  • human rights and minority rights, group rights, pluralism.

The conference is open to both undergraduate (final years) and postgraduate students from different fields of social sciences and humanities: Political Science, Anthropology, History, Sociology, Economics, etc.

The conference will take place at the Political Science Department, University of Bucharest: 8, Spiru Haret Street, 010175, Bucharest (District 1), Romania.

Applications, in English or French, consisting of a paper abstract of 250 words and a short CV (one paragraph) must be submitted by 30 March 2012, to: conference@fspub.unibuc.ro and fspubconference@gmail.com. Please mention if partial funding for travel or accommodation costs is needed (currently available funding is very limited).

The selected papers should be submitted by May 7th (cca. 20, 000 – 25, 000 characters) . The languages of the conference will be English and French. However, the final paper can be written in Romanian, English, or French.

The conference is part of the activities undertaken by the consortium Université Libre de Bruxelles – University of Bucarest – University of Wroclaw – Babes-Bolyai University, within the framework of the common MA program «  Central and Eastern European Politics and Societies » (http://ceeps.uni.wroc.pl/).

It is organized in partnership with Ambassade  de France en Roumanie. Service de Coopération et d’Action Culturelle, Bucharest; Agence Universitaire de la Francophonie, Bucharest, Délégation  Wallonie- Bruxelles International, Bucharest; Konrad-Adenauer-Stiftung in Bucharest; The Policy Center for Roma and Minorities, Bucharest; Europe Direct CENTRAS, Bucharest  and Political Science Students Association University of Bucharest.

Appel à contributions
Conférence étudiante:Redéfinir la nation
Ethnicité et nation dans les sociétés communistes et post-communistes
Faculté de Sciences Politiques, Université de Bucarest
18-19 Mai 2012
Date limite pour la soumission du résumé: 30 mars 2012

Le processus continuel de définition et institutionnalisation du concept de nation est une dimension importante des réalités politiques et sociales autour du monde. Le phénomène de construction de la nation intègre de nombreuses sphères de la politique et de la vie quotidienne dans diverses formes. A travers le temps, les sociétés postcommunistes, de vrais laboratoires pour de nombreux projets de construction de la nation, ont offert une position privilégiée pour l’observation de la nature changeante du nationalisme.

Loin de perdre de son importance, le nationalisme dans l’Europe Centrale et Orientale, les Balkans, le Caucase et l’Asie Centrale s’est adapté selon les circonstances changeantes, les régimes politiques et l’ordre social. Sans doute incommensurables, les stratégies de construction de la nation et les manifestations nationalistes spécifiques aux périodes communiste et post-communiste sont fortement liées par un essor du « langage de la nation », c’est-à-dire l’usage permanent de la nation et de l’ethnicité en tant que catégories fondamentales des pratiques politiques et sociales.

La conférence étudiante organisée par la Faculté de Sciences Politiques de l’Université de Bucarest, en collaboration avec Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne, l’Université Libre de Bruxelles (CEVIPOL) et l’Institut pour l’Investigation des Crimes du Communisme et la Mémoire de l’Exile Roumain (Bucarest), représente une invitation à la réflexion concernant la nature changeante du nationalisme dans les sociétés communistes et post-communistes. Les dernières décennies ont mis en évidence une palette large de mutations et rejets du nationalisme traditionnel centré sur l’Etat-nation. Celui-ci, dans la vision d’Ernest Gellner, recherchait la convergence des frontières culturelles et politiques. Les différents modèles transfrontaliers et sous-Etatiques de nationalisme ou le nationalisme « à distance  » (Benedict Anderson) facilités par les nouvelles technologies de la communication peuvent représenter des indicateurs de ce développement.

Nous recevons des contributions théoriques ou empiriques concernant les ou liés aux sujets suivants :

  • Le communisme et la construction de la nation ;
  • Le nationalisme et la transition démocratique;
  • Mémoires des conflits passés et politiques de réconciliation;
  • Nation et ethnicité dans la vie de tous les jours;
  • Agression ethnicisée et ethnicité agressive;
  • Règlements ethno politiques, relations entre majorités et minorités;
  • Construction transfrontalière de la nation;
  • Nationalisme international, migration et diaspora;
  • Identités régionales et construction sous-Etatique de la nation;
  • Identités frontalières;
  • Racisme, xénophobie;
  • Droits de l’homme et des minorités, droits des groupes, pluralisme.

La conférence est ouverte tant aux étudiants des premier et second cycles (années terminales), qu’à ceux du troisième cycle, provenant de différents domaines des Sciences Humaines et Sociales : sciences politiques, anthropologie, histoire, sociologie, économie etc.

La conférence aura lieu à la Faculté de Sciences Politiques de l’Université de Bucarest : 8, rue Spiru Haret, 010175, Bucarest, 1er arrondissement, Roumanie.

Les candidatures, en anglais ou français, consistant d’un résumé de 250 mots et un court CV (un paragraphe) doivent être envoyées jusqu’au 30 mars 2012 à l’adresse conference@fspub.unibuc.ro et fspubconference@gmail.com. Prière de mentionner si un financement partiel du transport ou du logement est nécessaire (le financement disponible est très limité).

Les travaux sélectionnés doivent être soumis jusqu’au 7 mai (cca. 20, 000 – 25, 000 caractères). La conférence aura lieu en anglais et français, mais les articles peuvent être écrits en roumain, anglais ou français.

La conférence fait partie de la série d’activités organisées par le consortium Université Libre de Bruxelles – Université de Bucarest – Université de Wroclaw – Université Babes-Bolyai, dans le cadre du master commun «  Central and Eastern European Politics and Societies » (http://ceeps.uni.wroc.pl/).

Elle est organisée en partenariat avec l’Ambassade  de France en Roumanie. Service de Coopération et d’Action Culturelle, Bucarest ; Agence Universitaire de la Francophonie, Bucarest, Délégation  Wallonie- Bruxelles International, Bucarest; Konrad-Adenauer-Stiftung à Bucarest; Le Centre de Politiques pour les Roms et les Minorités, Bucarest ; Europe Direct CENTRAS, Bucarest  et l’Association des Etudiants en Sciences Politiques de l’Université de Bucarest.

Advertisements